president-Ngondiep-450x481

Claude NGONDIEP – Président en exercice de la FECADAMES

      L’article 24 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’Organisation des Nations Unies (ONU) stipule que «toute personne a droit au repos et aux loisirs…». C’est si bien dit pour nous rappeler que les jeux, les divertissements, les loisirs sous toutes leurs formes font partie des activités humaines, quels que soient les lieux et les époques. Jouer, s’amuser, se divertir est un droit inaliénable pour chaque individu.

Ce jeu est porteur de valeurs relatives à l’intelligence, à la ruse positive, au fair-play, mais surtout à la solidarité et au vivre-ensemble, qui doivent commander les rapports entre les pratiquants, qu’ils soient des simples passionnés, amoureux, amateurs ou professionnels.

On mesure même l’inventivité, le bonheur et le niveau de vie des peuples à la qualité des jeux auxquels ils s’adonnent. Les jeux, divertissements et loisirs prennent dans beaucoup de pays une dimension industrielle, à la faveur d’immenses investissements intellectuels, techniques et financiers.véritable sport de l’esprit, un jeu cérébral qui met fortement à contribution l’intelligence des pratiquants.

Comme tout sport, le jeu de dames peut charrier des passions et même des vocations qui lui donnent toute sa portance psychosociale, mentale et culturelle. Il peut aussi générer des revenus et des emplois si ses promoteurs font preuve d’imagination et de pragmatisme.

Ce jeu est porteur de valeurs relatives à l’intelligence, à la ruse positive, au fair-play, mais surtout à la solidarité et au vivre-ensemble, qui doivent commander les rapports entre les pratiquants, qu’ils soient simples passionnés, amoureux, amateurs ou professionnels.

Tableau de dames

jeu de dames

Le jeu de dames, considéré comme sport, est fortement dénaturé s’il n’est pas vecteur de valeur positive dans une société camerounaise qui en a fortement besoin pour reconstruire les liens de confiance et solidarité entre les citoyens.

La Fédération Camerounaise de Jeu de Dames s’attèle à reconstruire cette image, à redonner sens et vie à toutes ces valeurs à travers la pratique saine et ouverte du jeu de dames dans diverses couches sociales. Ce sport doit se populariser, se vulgariser, fédérer plus de joueurs de tous les niveaux, attirer plus de spectateurs, et faire adhérer divers partenaires sociaux, institutionnels, financiers, promotionnels…

Le siège qui abrite désormais la Fédération Camerounaise de Jeu de dames est un pas important, voire capital vers la modernisation de la pratique de cette activité au Cameroun. Il représente un grand pas vers la renaissance du mouvement sportif, du sport de l’esprit et du jeu de Dames pour les passionnés, les amoureux, les joueurs amateurs et professionnels et divers acteurs, promoteurs et partenaires de cette activité qui mérite toute une autre attention de tous ceux qui peuvent œuvrer à sa modernisation.