Le jeu de Dames, vulgairement appelé «DAMIER» au Cameroun, est un sport cérébral et de l’esprit qui se pratique comme un loisir et en compétition. Les dames pratiquées en compétition se jouent à la «polonaise» c’est-à-dire sur les 100 cases avec prise majoritaire obligatoire et ses sous variations.

Le jeu de dames comme sport de compétition obéit à des règles et règlements uniformisés définis par la Fédération Mondiale de Jeu de Dames (FMJD) qui régit la pratique sue le plan international dans tous les pays membres. La FMJD créée en 1947, est membre de l’IMSA (International Min Sports Association) et est sur la voie de la reconnaissance olympique par le CIO (Comité International Olympique). De ce fait, elle organise des compétitions internationales dans toutes les catégories d’âge et de genre dans le strict respect des règles et de l’esprit olympique. Les démembrements de la FMJD sont des confédérations continentales (Afrique – Amérique – Asie – Europe) qui par ailleurs, organisent leurs compétitions respectives.

Les compétitions de Jeu de Dames permettent :

  • une saine émulation entre les athlètes
  • un rapprochement et échange entre les peuples
  • un rayonnement et une affirmation des nations sur la scène internationale
  • de décerner des titres nationaux, continentaux, et mondiaux à la suite des performances réalisées.

Le Jeu de Dames de compétition obéit à un certain nombre d’exigences, entre autres:

  • matériel de jeu approprié : Damier réglementaire, pendule pour réguler le temps, feuille de notation des parties etc.
  • Les officiels (arbitre & directeur de tournois)
  • Une documentation spécifique (livres pour apprentissage entrainement)
  • Logiciel de jeu (l’ordinateur outil supplémentaire pour affiner la théorie).

Il ne s’agit pas de «pousser simplement le pion», le Jeu de Dames nécessite de longues réflexions, car il est simple à pratiquer, mais aussi  complexe en subtilités.