Le jeu de dames est un jeu qui se joue à deux sur un damier de 100 cases alternativement claires et foncées.

Il existe plusieurs variations du jeu de dames dans le monde, cependant le jeu le plus pratiqué, et dont les règles sont uniformisées et régies par la fédération mondiale de jeu de dames, se déroule sur les 50 cases foncées appelées aussi cases actives.

Les pions doivent être disposés sur les cases foncées de sorte que les pions noirs occupent les cases de 1 à 20 et les pions
blancs, les cases de 31 à 50. La grande diagonale (ou centrale) doit être placée à la gauche des pions blancs et des noirs
(allant de la case 5 à la case 46).

Les adversaires jouent à tour de rôle le conducteur des pions blancs commence toujours la partie. Une fois que le joueur qui a le trait a touché une pièce (ou un pion) ou une dame, il doit obligatoirement la jouer.

La prise des pièces adverses est obligatoire, et s’effectue aussi bien en avant qu’en arrière. En plus, la prise du plus grand nombre de pièces est obligatoire.

Pour remettre en place une pièce mal disposée, il faut prévenir son adversaire en disant clairement : «J’adoube, sinon on
est obligé de jouer la pièce touchée.

Une partie est gagnée :
a) lorsque le joueur adverse abandonne ;
b) lorsque le joueur adverse refuse de se soumettre aux dispositions du règlement ;
c) lorsque le joueur adverse ne peut plus jouer ses pièces ;
d) lorsque le joueur adverse dépasse le temps imparti, en particulier si l’on utilise une pendule ;
e) lorsque le joueur adverse n’a plus de pièces.

Une partie est déclarée nulle (ou remise) lorsqu’aucun des joueurs n’arrive à gagner.

Toutes les irrégularités commises par un joueur telles qu’une prise erronée, un déplacement incorrect d’une pièce, etc. peuvent être corrigées ou maintenues en l’état par l’adversaire s’il le souhaite.